Catégorie : Analyser

Lire la Suite

Quoi qu’il en coûte

Par Thierry Spicher, producteur de films et d’émissions web, entre autres

La course au(x) vaccin(s) a commencé. Tout le monde – surtout les pays riches – se rue sur ce qui apparaît comme un nouveau sésame, y compris aux yeux des milieux culturels. Lui-même producteur de films, l’auteur nous tend un miroir impitoyable. Quoi qu’il en coûte, vraiment?

Lire la Suite

Je n’existe pas

Par Benjamin Knobil, metteur en scène, dramaturge et écrivain

Confiné dans un train bondé entre Lausanne et Fribourg un jour de décembre 2020, un artiste réfléchit à sa situation en temps de covid alors que sa profession est oubliée et niée par les autorités. Son constat est limpide:  « Je n’existe pas. Je n’existe plus. Mon travail n’a soudain plus d’utilité. »

Lire la Suite

Le sens social du parfum, des vêtements pour bébé et des fleurs en temps de confinement

Par Fabienne Malbois, sociologue, Université de Lausanne

Depuis plusieurs jours, les médias suisses romands s’interrogent sur le fait que des biens tels le parfum, les vêtements pour bébé et les fleurs, soient autorisés à la vente en magasin. En temps de confinement, ces derniers sont pourtant dotés d’un sens social essentiel.

Lire la Suite

Ces émotions qui nous gouvernent

Par Laurence Kaufmann, sociologue, Université de Lausanne

Sommes-nous gouvernés par nos émotions ? Cette question, récurrente dans les médias, mérite d’être reformulée. Qui gouverne vraiment nos émotions ? En temps de pandémie, la mosaïque émotionnelle dans laquelle nous sommes empêtrés est trop nébuleuse pour gouverner quoi que ce soit ; elle est plus de l’ordre du trouble, de l’agitation et de l’attente que tout cela, enfin, prenne fin.

Lire la Suite

L’Ère du COVID ou l’Étrange disparition de la culture

Par Olivier Moeschler, sociologue de la culture, chercheur associé, Université de Lausanne

Le secteur de la culture (concerts, festivals, spectacles de danse ou de théâtre, etc.) souffre tout particulièrement des mesures prises pour endiguer la pandémie. Mais la crise sanitaire ne mène pas seulement à la disparition temporaire de la culture dans nos vies. Elle révèle également que la société est culture, au sens anthropologique cette fois-ci.

Lire la Suite

Les sciences sociales face au confinement. Enquête, diagnostic et contributions en Argentine

Par Soledad Balerdi, Paula Cuestas et Julia Hang, sociologues et enseignantes à l’Université Nationale de La Plata

En Argentine, les habitant-e-s des quartiers populaires se sont massivement conformé-e-s au mot d’ordre du gouvernement « #Restez chez vous ». L’enquête rapportée ici met toutefois en lumière les nombreuses difficultés, liées entre autres aux conditions de logement, que cette population a rencontrées durant le confinement.

Lire la Suite

Faire communauté… de voisinage

Par Maëlle Meigniez, Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL/HES-SO)

L’expérience du déménagement dans un quartier en construction, en temps de confinement, constitue une épreuve multiple pour l’individu qui vient s’installer dans un nouvel espace de vie. Dans un tel contexte, « venir à la communauté », pour reprendre cette expression de Joan Stavo-Debauge, met en jeu un triple mouvement : celui du déménagement, de la constitution d’un nouveau voisinage et des effets du confinement sur celui-ci. En premier lieu, déménager consiste à […]

Lire la Suite

Las ciencias sociales frente al #QuedateEnCasa. Relevamiento, diagnóstico y aportes desde Argentina

Soledad Balerdi, Paula Cuestas y Julia Hang, sociólogas y docentes de la Universidad Nacional de La Plata.

En este texto, las sociólogas Soledad Balerdi, Paula Cuestas y Julia Hang sintetizan los resultados de un informe sobre las principales dificultades que experimentan quienes viven en barrios populares en Argentina para cumplir el Aislamiento Social, Preventivo y Obligatorio.

Lire la Suite

Corona, vous avez dit Corona ? Il y a une appli pour ça ! Pour une repolitisation des dispositifs

Laurence Kaufmann, sociologue, et Manon Jendly, criminologue, Université de Lausanne

Les dispositifs de traçage des chaînes de contamination à la covid-19 sont le plus souvent discutés d’un point de vue technique et juridique. Il faudrait pourtant aussi les appréhender sous l’angle de la vision du monde social qu’ils charrient. Cette vision, c’est celle de l’individualisation et de la dépolitisation du risque.