Catégorie : Partager

Lire la Suite

« Sauvons Nos Crèmeries », les commerçants indépendants du canton de Neuchâtel en Suisse s’unissent

Le 4 novembre 2020, le gouvernement neuchâtelois fermait ses restaurants, bars, commerces non essentiels et autres lieux culturels pour la seconde fois cette année en raison des mesures sanitaires prises dans le cadre de la gestion de la crise pandémique. Le 19 novembre 2020, ces mesures ont été prolongées jusqu’au 6 décembre au moins.

Un partage de Marine Kneubühler

Lire la Suite

La Douloureuse

Images partagées le 22 novembre 2020 par la page Facebook La Douloureuse qui se définit comme une « action visuelle » visant à faire réagir « la population et les politiques » du canton de Neuchâtel en Suisse sur l’urgence de la situation en ce qui concerne les commerces indépendants, en particulier les bars et les restaurants.

Un partage de Marine Kneubühler

Lire la Suite

Covid-19 by Aria Snaps

Le 21 mai 2020, Aria Snaps – un nom qui désigne un couple d’indépendants suisse romand spécialisé dans la production de contenus audio-visuels – publie sur sa page Facebook le lien d’une vidéo mise en forme pour raconter leur vécu de la crise en images et en sons. Oriana est photographe, David est vidéaste, « chasseurs d’émotions » est l’expression qu’ils ont choisie pour accompagner le nom d’Aria Snaps. (…)

Un partage de Marine Kneubühler

Lire la Suite

Le spectacle en direct et ses artisans : un travail empêché

Alors que le confinement a montré combien de nombreux métiers, pourtant peu valorisés, étaient essentiels au maintien de la vie en société, le travail de nombreux acteurs des arts du spectacle a tout simplement été empêché par l’exigence de se retirer chacun chez soi. Certes, certains objets culturels (chansons de musique pop, films de cinéma, etc.) sont aisément reproductibles dans des supports matériels ou numériques (CD, DVD, plateformes de streaming, etc.), et sont dès lors susceptibles d’atteindre leurs publics, même désunis, à distance. En revanche d’autres parviennent plus difficilement à s’émanciper d’une relation de coprésence avec le spectateur.

Un partage de Fabienne Malbois