Catégorie : Prises (auto)ethnographiques

Lire la Suite

Être atteint du coronavirus durant le confinement (suite) 17.04.20

Par Nathan Coudray, étudiant à l’Université de Lausanne

Dès que j’ai averti mes voisins, j’ai reçu plusieurs messages de leur part, inquiets pour mon état. Ils étaient nombreux à vouloir proposer leur aide. J’avais toutefois réussi à convaincre un de mes amis de m’apporter les ressources nécessaires à mon isolement quand j’ai eu la confirmation que […]

Lire la Suite

Jeux de famille 15.04.20

Une observation anonyme

L’instauration de l’interdiction d’être plus que trois dans l’épicerie vient d’être appliquée. Un panneau nous l’indique. J’attends mon tour dehors. Je suis la première dans la file d’attente. Un homme suit, son fils aussi; sa femme arrive un instant plus tard. Un deuxième groupe arrive, père et fils. Deux personnes sortent, j’entre. L’homme entre […]

Lire la Suite

De nouveaux rituels 14.04.20

Par Mariano Fernandez, Chercheur à Université de Lausanne / Universidad Nacional de La Plata

Comment saluer les amis ? Depuis le début du confinement, avec mon coloc nous organisons chaque week-end des rencontres entre amis, en respectant toujours la limite de cinq personnes. Sans accord préalable, nous avons intégré une série de procédures hygiéniques qui commencent à la porte de l’appartement. Et chaque fois que nous nous rencontrons […]

Lire la Suite

Quand l’âge devient un indice de culpabilité 14.04.20

Par des étudiant-e-s de l’Université de Lausanne

Je croise une voisine âgée d’une septantaine d’années et la salue. Je lui demande si elle prend l’air et profite du soleil. Elle me répond un peu stressée « ah non non je sors pas moi, j’ai juste rendez-vous chez le médecin, sinon je sors pas du tout, c’est mes enfants qui me font les courses ». J’ai l’impression qu’elle a besoin de justifier le fait qu’elle est dehors […]

Lire la Suite

La normalité de « l’anormal » 12.04.20

Par des étudiant-e-s de l’Université de Lausanne

C’est le week-end de Pâques, nous sommes cinq amis et partons quelques jours dans une grande maison de campagne. Nous sommes tous au courant des risques et nous accordons tous sur la situation actuelle. La maison est grande, nous pensons que nous pourrons garder nos distances. Au début nous faisons très attention, nous ne nous touchons pas, nous nous lavons souvent […]

Lire la Suite

Balade dans la rue et jugement d’autrui 06.04.20

Par Anouk Rieben, étudiante à l’Université de Lausanne

Une situation qui m’a interpellée s’est déroulée le jeudi de la première semaine de confinement. Je vis avec ma colocataire et mon copain. Ce dernier se souvient alors qu’il a laissé son vélo à la gare et décide de sortir pour aller le chercher. Ma colocataire et moi-même l’accompagnons, cela nous fera prendre l’air après un début de semaine passé sans sortir […]